GUIDE D'ÉLEVAGE - SYSTÈMES ALTERNATIFS

24 24 LOHMANN TIERZUCHT › GUIDE D’ÉLEVAGE › CONDITIONS D’AMBIANCE Conditions d’ambiance Obtenir et conserver la température souhaitée dans le bâtiment est un facteur qui permet d’influencer le bien-être et la performance des oiseaux. Températures souhaitées au niveau de l’oiseau en fonction de l’âge Ventilation Il existe désormais de nombreux types de ventilation sur le marché, des venti- lations positives, négatives et par tunnel , parmi tant d’autres. Quel que soit votre système de ventilation, votre objectif reste le même : Maintenir un environnement optimal et stable pour le troupeau. Pour y parvenir, tenez compte de deux éléments : Qualité de l’air et température de l’air Systèmes à pression positive Ils utilisent des ventilateurs mécaniques pour pousser l’air dans le bâtiment et l’expulser par des évents placés de fa- çon stratégique. Ce mouvement d’air crée une pression po- sitive et peut être conçu pour déplacer l’air sur les oiseaux et permet de maintenir la zone de litière au sec. Systèmes à pression négative Il s’agit d’une association d’entrées d’air et de ventilateurs mécaniques. Lorsque des ventilateurs mécaniques sont opérationnels, ils créent un vide partiel de pression né- gative qui aspire l’air depuis les entrées et l’expulse au travers des extrateurs. En cas de mauvaises conditions cli- matiques, ceci peut aggraver le mauvais état de la litière en y insérant de l’air froid et humide. Dans les systèmes plein air, ce type de ventilation devient moins efficace une fois les trappes ouvertes. Qualité de l’air › Réduit la poussière et les niveaux de gaz nocifs › Les fuites d’eau, la litière de mauvaise qualité, une accumulation de poussière, l’état de santé, l’état du bâtiment et la météo ont une incidence sur la qualité de l’air dans le bâtiment. › Une mauvaise qualité de l’air a une incidence non seule- ment sur l’environnement général, mais également sur le système respiratoire des poules ce qui, à son tour, a une implication sur la capacité de production et la viabilité. Ventilation par tunnel Une option très utilisée dans les climats chauds où la circu- lation de l’air est primordiale. L’air est aspiré dans une zone de refroidissement à une extrémité du bâtiment. De grands ventilateurs extracteurs dans l’extrémité du site vont aspirer l’air au travers et au-dessus des poules en garantissant un mouvement d’air constant. Ventilation naturelle La ventilation naturelle constite simplement à permettre une entrée d’air adéquate et contrôlée dans le bâtiment se- lon les conditions climatiques extérieures. Dans la plupart des cas, un système de brassage d’air est utilisé en inté- rieur pour créer un flux d’air constant. La direction du vent, l’orientation du bâtiment et l’emplacement du site peuvent influencer les flux d’air dans le bâtiment. Les systèmes à ventilation naturelle peuvent être difficiles à gérer en cas de températures extrêmes. Température de l’air › Alors que les poules peuvent s’adapter à des variations de température, il faut dans la mesure du possible réduire les pics et les changements de température. › Une température stable de 18 à 22°C doit être prévue dans le bâtiment de production. › L’humidité peut être difficile à contrôler dans les bâtiments ouverts et en particulier ceux avec des trappes et une venti- lation négative. Une humidité relative entre 60 et 70% pen- dant la première période du développement est souhaitable. Il faut se concentrer sur les trois domaines principaux suivants : Température, niveaux d’humidité, poussière et gaz toxiques Le meilleur indicateur d’une température correcte est d’observer le comportement des poussins !

RkJQdWJsaXNoZXIy NTg2OTc2