GUIDE D'ÉLEVAGE - SYSTÈMES ALTERNATIFS

41 41 LOHMANN TIERZUCHT › GUIDE D’ÉLEVAGE Niveaux de protéines/acides aminés et poids de l’œuf Développement de la capacité d’ingestion Forme et présentation des aliments Les niveaux de protéines et d’acides aminés dans la production alternative doivent faire l’objet d’une réflexion approfondie, car il est nécessaire de prévoir une prise alimentaire plus im- portante. Si l’on maintient des niveaux similaires de protéines et d’acides aminés à ceux des systèmes classiques, on peut obte- nir une taille d’œuf qui ne correspond pas à celle souhaitée. Par conséquent, lors de la formulation des rations, les ratios protéine/énergie doivent être convenablement équili- brés. Deux organes sont directement impli- qués dans la capacité d’ingestion : Le jabot et le gésier. Le jabot permet de stocker et d’humi- difier les aliments tout en améliorant l’activité des enzymes. Le rôle principal du gésier est le pro- cessus mécanique de digestion visant à réduire la taille des particules et à ré- guler le débit des particules d’aliments. Il est possible d’améliorer leur fonc- tionnalité par des régimes de farines grossières homogènes. La consommation de farine peut contribuer à obtenir un gésier bien dé- veloppé ce qui entraîne des avantages tels qu’une amélioration de la motilité intestinale, un temps de contact accru entre les nutriments et les enzymes et améliorer la digestibilité des aliments. Le développement du jabot et du gésier dépend de la teneur en fibres (ingré- dients structurels), de la présentation des aliments, de la répartition des tailles de particules (son développe- ment a été prouvé dans de nombreuses études faisant appel à des ingrédients grossiers, se reporter au chapitre 1- forme et présentation des aliments) et des programmes lumineux et d’alimen- tation. La mise en œuvre d’un programme de distribution efficace des aliments et un encouragement précoce à l’ali- mentation au moins une fois par jour pour obtenir une mangeoire vide peut augmenter le temps de conservation moyen et la capacité de rétention des aliments dans le jabot et le gésier et ainsi promouvoir la capacité d’inges- tion afin d’optimiser le niveau de per- formance de la poulette. La consommation alimentaire des pou- lettes et des pondeuses dépend de sa présentation et de sa forme. Quel que soit le profil du nutriment, les poulettes et les poules pondeuses ont une préférence marquée pour les graines (faciles à reconnaître) et elles refusent souvent les particules fines. En général, nous pouvons présenter nos régimes sous la forme de farine, de miettes ou de granulés. Gésier Jabot Granulés Farine Miettes

RkJQdWJsaXNoZXIy NTg2OTc2